Message n°3 : Reconnaissez déjà les évènements que vous vivez comme ceux de la fin des temps, Saint Mutien-Marie, le 30 janvier 2013

Publié le 5 Novembre 2013

Message n°3 : Reconnaissez déjà les évènements que vous vivez comme ceux de la fin des temps, Saint Mutien-Marie, le 30 janvier 2013

Mon tout petit, écris ce que je mets au plus profond de ton cœur par mes paroles de Vie. Tu remarques le chemin vers lequel Je te guide, Mon chemin de plus en plus façonné par Moi en acte d’abandon à la Divine Volonté. Tu comprends que la seule manière de vivre est que Je vive en toi et que chaque chose que tu réalises, c’est Moi qui le réalise à travers toi. Hier tu as mis en dessin, avec ce que je t’avais montré, le chapelet de la Sainte Messe. Porte ce dessin dès que tu peux à ma petite Fille tant aimée.

Quelle joie dans ton cœur lorsque ton enfant est restée si attentive à tes côtés saisissant l’entièreté du sens de la Sainte Messe avec ce chapelet. Du haut de ces 5 ans, vois combien il est indispensable que vos enfants soient à la Sainte Messe pour la vivre avec leur cœur d’enfant où Je peux rayonner en toute liberté. Quel bonheur c’était installé dans ton cœur aux chants de tes enfants qui répétaient avec la joie et la bonne humeur qui les caractérisent : « Agneau de Dieu qui enlève les péchés du monde, prends pitié de nous ! » Comprenez-vous pourquoi le Royaume des Cieux est aux enfants et à ceux qui leur ressemblent ? Ils sont tant ouverts à Mon Amour.

Parents, revenez à la maison. Aimer ses enfants ce n’est pas les laisser tout faire ni les gaver de ce que vous offre le monde. Soyez avant tout une famille où Je suis présent au cœur de celle-ci. Ne les abandonnez pas à eux-mêmes. Qu’ils puissent entendre Ma Parole, Me retrouver dans des temps de prière, d’Adoration et à la Sainte Messe. Soyez près d’eux, entourez-les de votre amour, mais par Mon Amour béni, un amour d’échange, d’écoute. Vous êtes leurs guides. Placez-Moi au milieu de vos difficultés de tous les jours pour que Je vous aide à y avancer. L’Amour peut tout ! Je suis avec vous et je vous aime ! Confiez-Moi vos vies ! Parlez à vos enfants de leur ange gardien, n’hésitez pas à répéter à maintes reprises, patiemment, chaque chose. Soyez conscients que la majorité du caractère de votre enfant est formé dans sa petite enfance. Mais ne désespérez jamais, insistez jusqu’à ce que Je vous réponde ! Je suis là, mais vous ne me voyez pas ! Arrêtez-vous et écoutez-Moi dans le silence de votre cœur. N’essayez pas de diriger et laissez-Moi à la tête de vos familles ! Cette décision est vitale et c’est maintenant que vous devez la prendre ! Ensuite revenez à la Sainte Messe, Je vous y attends ! Mon jour est le Dimanche, revenez-Moi ce jour ! C’est fait ? Votre agenda est donc occupé pour chaque Dimanche ! Ce n’est plus ce que c’était ? L’Eglise se laisse aller ? Mais vous êtes l’Eglise mes petits ! Elle se laisse aller parce que vous n’êtes pas là ! Vos voix, votre présence est vitale ! Forcez-vous à réaliser ce peu qui vous semble extrêmement difficile. Votre vie et celle de votre entourage va changer.

Mais reprenons notre chapelet. Nous en sommes au sixième grain de ce deuxième mystère et qui est le Gloria. Cette prière, ce chant de louange vous ramène au temps de ma naissance et au chant des Anges. Quelle beauté, quelle harmonie, quelle gloire dans la pauvreté et la simplicité de cette crèche. Je suis là, petit nouveau-né dans le froid de cette nuit d’hiver, dans la plus pauvre des masures, pour Me faire connaître à vous en prenant votre condition, en la vivant d’abord comme un enfant, Moi, Roi du Ciel, Roi d’Amour. Quel évènement de Gloire ! Devant cet éclat, les Anges laissent transparaître cette joie par un chant magnifique ! Gardez bien cela à l’esprit lors du Gloria ! Tu comprends alors bien dans ton cœur, mon tout petit, que la suite du Gloria est de se mettre dans cette attitude d’humilité par rapport à cet évènement qui surpasse toute chose. Je viens au milieu de vous pour vous montrer la voie, le chemin de vie à réaliser pour être réellement des vivants ! La seule vraie vie est en Dieu ! Le reste n’est qu’illusion pour vous tromper.

Les quatre derniers grains de ce mystère de la Pénitence sont liés. Le premier est l’invitation du prêtre à la prière. Ce n’est pas rien. C’est un appel à la Communauté de l’Eglise à la prière. Si vous étiez pris dans l’élan du Gloria, cet appel vous invite à vous recentrer sur votre intérieur. Attentifs à cela, vous passez au grain suivant qui est le silence. Dans ce silence, soyez à mon écoute, car Je suis là en personne, près de vous. Vos Anges Gardiens sont là eux aussi, en attitude de prière. Ils prient pour vous, mes enfants. Souvent, c’est le moment où Ma Mère passe auprès de vous afin de vous encourager, vous donner courage. Il y a aussi des membres de vos familles et amis qui sont là ! Gardez ceci dans vos cœurs, mes petits, dans ce silence. Ensuite soyez attentifs à la prière de mon prêtre qui conclut ainsi ce mystère de la Pénitence et joignez-vous à celle-ci par votre Amen. Ce sont les deux derniers grains qui sont la Collecte et Amen qui vous font vous asseoir.

Mon tout petit, déjà tu pressens au fond de ton cœur une joie dans ce cœur à cœur que nous vivons. Joie parce qu’après toutes ces années de nuit de l’esprit, tu constates que chaque évènement vécu a eu sa raison d’être et trouve son plein accomplissement ici. Oui, Je t’offre maintenant la paix du cœur dans cet acte d’abandon que tu as réalisé. Tout à Moi, je peux agir selon les desseins de Ma Divine Volonté, afin que le triomphe des Deux Cœurs Unis puisse prendre place en notre terre. Il est temps maintenant que tu ouvres ton cœur au prêtre que je t’ai choisi. Déjà il se réjouit de pouvoir y comprendre l’arrivée du triomphe du Cœur Immaculé de Marie, lui qui a une dévotion toute spéciale à Ma Sainte Mère. Mon tout petit, Je t’offre là mes fidèles soutiens tant chers à mon cœur. Ma petite Fille tant aimée et son époux sont si proches de Moi que Je vis entièrement en eux et qu’ils ne réalisent rien sans que ce soit Moi qui le réalise à travers eux. Ainsi, ils ne doivent plus craindre, la Cité Sainte descend sur votre Terre et déjà elle est là par endroit ! Ne faites pas la même erreur que mes disciples en leur temps, mes petits, où l’on croyait voir arriver un Messie puissant avec une armée, qui viendrait imposer sa Royauté. Si Je me sers du vocable de Jésus enfant, Roi d’Amour, c’est pour vous montrer ainsi quelle sera la voie de mon retour. Reconnaissez déjà les évènements que vous vivez comme ceux de la fin des temps, vous êtes en plein dedans, mes enfants. Mais plus encore, le Royaume des Cieux est déjà au milieu de vous ! Tout ceci prendra de l’ampleur mais soyez dans la joie car vous vivez déjà avec Moi dans la Divine Volonté. Ma Terre va être purifiée pour resplendir ensuite d’un éclat nouveau. Gardez confiance et foi. Ne doutez plus, Je vous aime tant, n’ayez crainte. Continuons maintenant notre chapelet de la Sainte Messe.

Le troisième mystère du chapelet de la Sainte Messe est le mystère de la Parole et il contient dix grains. Avant celui-ci, entre le deuxième et le troisième mystère, vous placerez une médaille. Sur la face, il y aura Mon Saint Curé d’Ars qui s’est tant battu pour l’honneur de Mon Dimanche. Sur le verso, vous placerez l’image de ma petite Luisa, ma petite fille tant chérie et si peu connue, qui fut la première après Ma Mère à vivre dans la Divine Volonté. Lisez et méditez leur vie, mes tout petits, car ils vous aideront quotidiennement à vivre selon Mon Cœur. Ils sont vos compagnons  de route pour le rétablissement de Mon Dimanche et de Mon Royaume sur votre Terre. Alors les Anges chanteront le Gloria du retour de la Cité Sainte sur votre Terre et je rétablirai pour vous ce paradis terrestre que Je vous ai offert, depuis Adam et Eve.

Le premier grain du troisième mystère est la première lecture. Mes enfants, que vous soyez ou lecteurs ou ceux qui écoutez, sachez que ce qui est prononcé, c’est ma Parole vivante au milieu de vous et pour vous, aujourd’hui. Il n’est pas bien ici de vous relâcher dans votre attention, même si le Malin insinue à votre cœur que vous connaissez déjà cette histoire par cœur. Soyez à l’écoute et attentifs. Ne cherchez pas à percer un mystère, ce n’est pas votre rôle. Laissez-Moi agir en vous, laissez-Moi vous aimer et vous guider. Remettez-Moi votre cœur, votre vie. Alors seulement, écoutez-Moi parler. Ecoutez ma Parole pour vous aujourd’hui. Pour toi qui me lis présentement. Car Je t’aime infiniment et la Sainte Messe est mon plus grand cadeau pour toi ! Vis-là et apprends à l’aimer, car c’est là que je suis le plus proche de toi ! Ce n’est pas une blague, mon petit ! Tu n’es pas en train d’assister à un quelconque spectacle ou programme télévisé. Viens à la Sainte Messe, Je suis présent physiquement et bien vivant et Je suis là pour toi que J’aime plus que tout. Confie-Moi tout, Je m’en occupe, ne crains plus et vis ! Plus encore, laisse-Moi vivre à travers toi, offre-Moi ton cœur. Ecoute ma Parole vivante extraite de l’Ancienne Alliance. Elle fera des merveilles dans ta vie. Ne te laisse pas perturber par l’historico-critique et ces personnes qui ont tenté de couvrir leurs blessures d’amour par le plaisir de s’écouter construire de grands théorèmes, non pour ma gloire mais pour la leur. Rien ne sert d’essayer de leur faire entendre raison, combien tu t’es déjà perdu à le faire, mon tout petit. Prie pour eux et pour guérir leur passé si triste. Leur cœur doit redevenir comme des enfants. Je leur ouvre mes bras. Je suis Jésus enfant, Roi d’Amour. Distribuez-leur Mon Image, mais n’essayez pas d’avoir raison, c’est le chemin par lequel le Malin se plaît le plus à vous diviser. Ce grain sera de couleur verte et ceci sera jusqu’à l’acclamation de Mon Evangile.

Le deuxième grain de ce troisième mystère est le psaume. Il est beau que le psaume soit chanté. Si cela n’est pas possible, lisez auparavant les phrases afin de pouvoir le dire de manière poétique. Le psaume doit vous amener dans un instant de méditation. C’est pourquoi chantez-le et même encore à deux voix alternées. Le psaume fait le lien avec les lectures. Voyez les phrases comme elles sont belles ! Ce sont des suppliques, ce sont des louanges… toutes ces paroles écrites dans l’Ancienne Alliance, beaucoup sont des paroles de David, mon petit berger. Ces paroles vous parlent aujourd’hui, mes petits, dans les situations que vous vivez ; faites-en vos prières que vous m’adressez. Voyez et observez les enfants, ils sont tout à leurs parents qui les aiment. Pour chaque chose ils s’en remettent à eux dans un seul cœur et avec tout leur amour : dessins, paroles, sourires… Soyez comme des enfants tout tournés vers Moi et invoquez-Moi pour chaque occasion triste et heureuse.

Rédigé par Divine Volonté

Publié dans #Messages

Repost 0