Message n°2: Les choses iront très vite et vous ne reconnaîtrez plus même vos vies passées

Publié le 10 Octobre 2013

Le 20 janvier 2013, les Noces de Cana

Ecris mon tout petit ce que je dicte aujourd’hui dans ton cœur. Ne tarde plus à venir Me trouver dans un temps de cœur à cœur car le temps presse et il est urgent de répandre ce Chapelet de la Sainte Messe. Combien d’âmes pourront se sauver par ce chapelet ! Alors que le monde se ferme de plus en plus à Moi et supprime tout signe de Ma présence, je viens vous donner Mon premier signe du Triomphe de nos Deux Cœurs pour que vous gardiez courage au plus fort de la bataille qui s’en vient. On vous moquera, on vous insultera, on vous martyrisera. Mais n’ayez pas peur car ce sera Moi que l’on moquera à travers vous, ce sera Moi que l’on insultera et ce sera Moi que l’on martyrisera. Je serai avec vous à chaque instant. On fera tout pour me faire disparaître totalement. Des informations contradictoires viendront de vos médias pour tourner Mon Eglise en ridicule et finir par la détruire. Ayez confiance mes enfants, car même quand elle semblera avoir disparu, même quand il vous semblera que le monde M’a supprimé, Je serai là au milieu de vous, plus présent que jamais ! Soyez fort, c’est là votre épreuve de purification ! Au milieu de la nuit noire de votre âme, saisissez et gardez  votre chapelet ! Ces roses d’amour que vous m’offrez dans un acte total d’abandon et de confiance sont le parterre de roses de votre chemin qui conduit au paradis.

Priez, priez, priez mes petits. Non par devoir ou obligation, mais dans un échange d’amour entre vous et Moi. Vous n’imaginez pas combien Je vous aime et suis en vous ! A chaque instant ! Quand vous dormez, quand vous mangez, quand vous conduisez, quand vous vous amusez… à chaque instant Je suis là ! Prenez-en conscience ! Donnez-Moi entièrement votre cœur, votre vie. Laissez-Moi vivre en vous, vous guider et vous façonner. Alors seulement vous vivrez la Vraie Vie en Dieu. Alors seulement vous parviendrez à entrevoir le trésor immense qu’est la Sainte Messe, le point culminant de vos journées, notre rencontre.

Revenons-en ainsi au chapelet de la Sainte Messe mon petit et au premier mystère qu’est l’Entrée. C’est un mystère important et essentiel car c’est de ce mystère que va découler toute votre attitude par la suite. Il est important d’être très attentif dès le début. Les petits grains de ces mystères sont aussi vitaux les uns que les autres et ensemble ils forment un tout. On ne peut pas détacher l’un de l’autre mes enfants. Ce qui vous semble futilité ou même incompréhension, je l’appelle réparation et obéissance. C’est pourquoi votre attitude d’abandon et de confiance est essentielle.

Continue de porter ces messages à Ma Fille tant Aimée, déjà je dicte dans son cœur la route à suivre. Le premier mystère contient dix petits grains, dix petites roses qu’il est important à comprendre, à réaliser et à intégrer.

Retenez bien mes petits que la Sainte Messe est une rencontre, vous n’y êtes pas seul. Et le sommet de cette rencontre, c’est mon Saint Sacrifice que Je vous offre par Ma Présence Réelle. Je viens vivre en vous. Tournez votre regard vers cette rencontre. Ainsi, tâchez de venir en hâte à Ma Sainte Messe. Sans énervement, sans précipitation. Sans retard. Mais le cœur en joie à l’idée de nous voir, à l’idée de participer à ce Saint Mystère, mais aussi d’y rencontrer ensuite la communauté où Je suis présent dans chaque cœur. Mes enfants, après l’Eucharistie, vous êtes tous des petits tabernacles où Je suis présent. Gardez cela dans votre esprit.

Mon premier petit grain du premier mystère de l’Entrée, c’est l’eau. Ne bâclez pas cette importante bénédiction. Il sera représenté par un grain rose qui symbolise votre mise en route vers la Maison du Père. Le bénitier empli d’eau bénite est indispensable à votre entrée dans Ma Maison. N’ayez pas cette attitude futile ou désintéressée, ne faites pas cela trop rapidement. Vous rappelez-vous le lavement des pieds, quand je vous ai montré que le Maître devait aussi savoir se faire serviteur ? L’attitude d’humilité, de don de soi, se reconnaître tout petit est essentiel. C’est avant tout dans ce contexte que vous devez réaliser le Signe de la Croix, lentement et de manière posée, en entrant dans Ma Maison. Vous devez ensuite avoir cette attitude d’invité. Je vous reçois dans Ma Maison. Soyez dans la joie et l’envie de rencontrer Celui qui vous invite. Vous le savez, mes enfants, et vous devez être convaincus de l’importance, de l’utilité de l’eau bénite et du signe de la Croix au quotidien. Dans une attitude d’amour et de regret de vos péchés, le signe de Croix et l’eau bénite guérissent vos cœurs et chassent les démons. Cela vous protège mes petits, donc tâchez d’avoir toujours de l’eau bénite avec vous et usez du signe de la Croix. Signez vos enfants ! Quand vous sentez que les choses ne vont pas bien, en toutes occasions, réalisez un beau signe de Croix ! Cela vous sauve ! Vous voyez l’importance de votre entrée dans Ma Maison, ce que cela implique ? Il y aurait encore tellement de choses à dire, mais je formerai vos cœurs, nous avancerons ensemble. Parfois les choses iront très vite et vous ne reconnaîtrez plus même vos vies passées. Ce signe de la Croix avec l’eau bénite vous remet en mémoire votre baptême et le souffle de l’Esprit qui est descendu sur vous depuis ce jour et qui ne vous a plus quittés. Vous souvenez-vous de votre date de baptême ? Recherchez cette date et rappelez-vous-en, elle est plus importante encore que la date de votre naissance, c’est la date de votre naissance au Ciel ! Quelle joie ! Quelle Fête au Ciel ! C’est une date que vous devez fêter et vous remémorer ! Vous n’êtes pas baptisé ? Oui, car ces messages seront donnés et lus par vous aussi mes enfants qui ne me connaissez pas. Je vous aime, J’existe et Je suis là pour vous tous ! Ne craignez plus et abandonnez-vous en Mon Cœur, donnez-moi vos tracas, vos soucis, vos interrogations, mais aussi vos mercis, Je suis là pour vous montrer le chemin de la Vie. Mes petits-enfants éloignés que J’aime plus que tout, venez à Moi et entamez dès maintenant votre chemin vers le baptême, votre naissance au Ciel ! Laissez-vous guider car Je suis proche de vous et Je parle maintenant à vos cœurs. Faites silence quelques instants, offrez-moi quelques minutes de votre temps et écoutez-Moi. Je suis là et Je vous prends en charge. J’ai tant besoin de votre attitude d’abandon, de confiance et votre oui total. Merci pour votre oui, le Ciel est dans la joie quand vous me cherchez.

Le deuxième grain du mystère de l’Entrée, c’est le salut. Il sera de couleur bleue afin d’indiquer qu’il faut vous mettre à genoux. Le salut, c’est saluer personnellement le Maître de Maison en reconnaissant qui Il est. Se mettre à genoux est une attitude très importante de respect, de reconnaissance et d’humilité. C’est une attitude de paix. C’est ainsi que votre premier regard en arrivant doit être tourné vers Moi, votre Jésus, Fils du Dieu vivant. Votre bonjour alors, dans cette attitude et en réalisant le signe de la Croix, me va droit au Cœur et enchante le Ciel. Bienvenue mes petits dans Ma Maison, Je vous y accueille les bras ouverts ! Venez-vous reposer sur mon Cœur ! Désormais vous n’êtes plus seuls et Je suis toujours avec vous !

Le troisième grain du mystère de l’Entrée, c’est la communauté. La Sainte Messe est un lieu de rencontre où Je suis présent dans chacun. Il est important que votre cœur se transforme afin de Me voir dans chaque personne que vous croisez dans Ma Maison. Il est donc essentiel que vous vous tourniez vers les autres pour m’y rencontrer. Faites-le dans une attitude humble et discrète ; le sourire est le plus beau reflet de l’âme, associé à votre regard. Vous pourrez ensuite, après la Sainte Messe, vous rendre vers les personnes de manière plus longue. Nous y reviendrons. Ne parlez pas sur le dos de personne, ne comparez pas vos habits, vos attitudes. N’ayez pas ici une attitude comme mes disciples afin de savoir qui est le plus grand. Je suis dans chaque cœur ! Cette attitude vous aidera à aller vers les autres, à ne pas oublier certaines personnes que vous pourriez emmener avec vous. Ne jugez pas, soyez tout amour ! Ce petit grain sera de couleur rose pour symboliser votre mise en route vers les autres, vers Moi.

Le quatrième grain du mystère de l’Entrée est votre installation à Mon banquet royal, dans Ma Maison. Il aura la couleur du bois. Pour assister et participer à la Sainte Messe, il est important de prendre place et de trouver un endroit où prendre part à ce Très Saint Sacrifice. Votre attitude doit se préparer à se mettre en prière, à se concentrer sur ce qui va suivre.

Le cinquième grain du mystère de l’Entrée est une invocation à Mon Esprit Saint. Mon Esprit Saint est en vous et il vous accompagne à chaque instant. Appelez-le pour qu’il vous embrase et fasse de vous des disciples du Feu d’Amour. Ce ne doit pas être nécessairement une prière lue, cela peut venir de votre cœur. « Viens Esprit Saint, viens par la puissante intercession du Cœur Immaculé de Marie, Ton Epouse Très Aimée. »

Invoquez mon Esprit Saint à tout instant car Il est là qui s’en vient renouveler la face de la Terre. Mon Esprit guérit, mon Esprit vous apporte le repos et la paix au milieu de vos tempêtes. Il est au cœur de vos âmes et les vivifie. Priez mes petits, priez sans cesse dans chaque chose que vous faites. Que ce soit Moi qui vive en vous et qui accomplisse à travers vous chacune de vos tâches. Ce cinquième grain sera de couleur verte pour signifier votre attitude assise.

Le sixième grain du premier mystère de l’Entrée est de prier et d’avoir conscience de votre Ange Gardien qui est présent à chaque instant à vos côtés. Mes enfants, vous n’êtes pas seuls. Depuis votre conception et la création de votre âme au Ciel, il vous est attribué un Ange Gardien pour veiller sur vous, vous protéger et prier pour vous, vous aider à croître en grâce et en sainteté. Prenez attention mes enfants que, au-delà de tout ce que vos yeux voient et observent, il existe aussi une réalité. Ainsi tout alentour de vous se déroulent et se présentent différentes choses invisibles à votre regard. En effet, votre être est sensible à certaines dimensions mais d’autres vous sont inaccessibles ou incomplètes dans votre état de chaque jour. Par Ma Grâce et Ma Volonté, il vous est parfois donné certains dons qui vous font toucher à ces autres dimensions. De cette façon, certains de mes enfants peuvent apercevoir leur ange ou d’autres messagers célestes. Ne vous inquiétez pas mes enfants si vous vivez de telles choses, et restez dans la Paix. En vos temps, il faut d’abord vous approcher de mon Cœur afin que Je vous parle et que vous fassiez chaque chose comme si c’était Moi qui l’accomplissais en vous. Pour vous habituer à cela, priez vos anges gardiens que j’ai mis près de vous. Ils ne sont pas là juste quand vous le souhaitez, non, ils sont à chaque instant à vos côtés. Ils prient pour vous, ils parlent à votre cœur, ils vous conseillent, vous aiment et tentent de vous conduire sur le chemin de Ma Divine Volonté. Faites chaque chose avec vos anges ; combien ils vous sont d’une extrême utilité, encore plus en ces temps. Envoyez vos anges rencontrer toutes les personnes que vous croisez ; ils sont là aussi pour vous conduire jusqu’au Ciel, ce sont vos compagnons de route ! Ne les oubliez pas ! Ainsi la Sainte Messe et le début de celle-ci est la bonne occasion pour vous de prier vos anges gardiens, de leur demander de préparer notre rencontre, de vous remémorer votre passé afin de présenter tout votre être en acte d’offrande devant Moi. C’est pourquoi ce petit grain de votre prière à l’Ange Gardien sera aussi de couleur verte car vous serez assis dans une attitude de prière et de méditation avec votre Ange Gardien pour préparer la Sainte Messe.

Enfin, le septième grain du premier mystère de l’Entrée est le chant d’entrée. « Nous nous rassemblons dans la joie et en communauté. Dans une prière chantée, nous proclamons notre enthousiasme et notre cœur se trouve être à la fête. » Voilà comment vous devez vous sentir mes petits lorsque vous vous mettez debout pour le chant d’entrée. Ne soyez pas timides ou peureux de chanter. Vous avez l’impression de chanter faux ou que l’on vous regarde ? Oui, Je vous regarde avec tellement d’Amour ! Tu es venu Me rencontrer, Mon Cœur est à la fête ! Je suis si heureux que tu sois là ! Laisse donc parler ton cœur ! Tu ne connais pas le chant ? Laisse-toi porter par la mélodie et loue-Moi par les mots qui sont dans ton cœur. Laisse-toi reposer sur Mon Cœur, Je suis là. Ton ange est près de toi et Ma Mère te soutient. Quelle joie, c’est le Ciel sur la terre. Plus d’inquiétudes… Si vous êtes amenés à participer au choix du chant d’entrée, préparez bien cette messe en prière déjà la veille en parcourant aussi les lectures. Ne cherchez pas à modifier la façon de réaliser ou présenter le Saint Sacrifice de la Messe pour plaire à un plus grand nombre, cela n’aura que l’effet inverse, et vous risquez très vite de Me mettre de côté, ouvrant la porte au Mauvais qui vous insinuera toutes sortes d’idées originales mais où Je n’y serai pas ! Nul besoin non plus d’infantiliser la Messe ; parfois mes tout petits enfants comprennent bien mieux que vous des choses qui vous semblent compliquées. Que votre chant d’entrée vous fasse entrer dans la célébration de ce Saint Sacrifice avec une attitude humble, de paix, d’abandon et de prière fervente. Ce n’est pas un spectacle ni une mise en scène ! Ce n’est pas l’organisation d’une de vos réunions, mes enfants ! C’est Mon Sacrifice, Mon Don Total pour l’Humanité, pour Vous, pour Toi, qui s’accomplit ! Au sommet de cette Messe mes tout petits, vous vous trouverez avec Moi au pied de la Croix du Golgotha ! Mon Sacrifice s’y renouvelle pour vous et Je me donne entièrement à vous, Je viens vivre en vous pour faire de vous des enfants de la Divine Volonté ! Suivant le temps liturgique, votre chant d’entrée doit  être tout tourné vers notre rencontre, une rencontre à chaque fois unique. Par le chant d’entrée, il est bon que vous soyez debout, c’est pourquoi le grain sera symbolisé par la couleur jaune.

Le huitième grain du mystère de l’Entrée, c’est la vénération de l’autel. J’aime vous donner chaque petite étape pour que vous entriez bien à l’intérieur de cette célébration et que vous puissiez y participer avec tout votre cœur. Je veux que l’on redonne toute son importance à Mon Dimanche, mon petit. C’est le premier cadeau, la première grâce du Triomphe de nos Deux Cœurs Unis. En vivant ce Chapelet de la Sainte Messe, votre cœur va être changé. Vous me le donnerez entièrement et les Cœurs Unis vivront en vous. Chaque Dimanche, chaque Sainte Messe sera pour vous un peu du Ciel sur votre Terre. Et c’est comme cela que le Royaume de la Divine Volonté commencera à se répandre dans la noirceur de votre terre afin que celle-ci soit renouvelée. Lors de son Entrée, le prêtre salue et vénère l’autel. Il y a là un acte beau et important. C’est pour cela que, de votre place, vénérez cet autel également. Il symbolise cette montée au Calvaire, il symbolise Ma Croix où Je suis présent, là au milieu de vous. Alors, oui, ce salut est important, prenez bien conscience de votre présence avec Moi au Golgotha, à chaque Sainte Messe, ce sacrifice est renouvelé par Moi à chaque instant. Le grain de ce mystère sera donc symbolisé aussi par la couleur jaune. Laissez votre cœur parler, mes enfants, lorsque vous me saluez. Beaucoup de guérisons des cœurs ont lieu à ce moment-là et si votre sens sent monter des larmes, laissez-les venir, ne les refoulez pas, nos cœurs se sont parlé et c’est votre guérison qui a lieu mes enfants. Infiniment Je vous aime !

Le neuvième grain du mystère de l’Entrée, c’est la salutation. Le prêtre, par quelques mots, invite chacun à la participation au Saint Sacrifice de la Messe, et plus encore, j’y attends ainsi votre Oui total ! Avez-vous remarqué que l’une des formules de l’accueil est « Le Seigneur est avec vous » ? Où retrouvez-vous cette salutation mes enfants si ce n’est lors du moment le plus important de votre Histoire qu’est l’Incarnation. L’Archange Gabriel, si beau et si lumineux est venu pour annoncer et saluer Ma Mère en lui disant : « Le Seigneur est avec Toi ». … Et quelle réponse qui a uni le Ciel dans la fête, qui a marqué le renouvellement de votre Terre, votre sauvetage par ce Oui de la Nouvelle Eve, le Fiat Total de Ma Mère. Cet accueil, cette salutation, mes tout petits, vous renvoie vers ce temps de l’incarnation. Comme c’est beau n’est-ce pas Ma Sainte Messe ! Il y a un instant, vous étiez avec Moi au Golgotha, et maintenant vous êtes au moment de l’incarnation. Il est important que ce chapelet de la Sainte Messe puisse vous aider à vous remémorer ces moments, ces étapes. Car c’est là, dans cette petite phrase qui est répétée par des tournures différentes à chaque Messe, que j’y attends votre Oui Total. Comme Marie, dites Oui à Mon Amour, et gardez ce Oui jusqu’à la prochaine Messe. Ce grain est également de couleur jaune.

Le dixième et dernier grain de ce premier mystère de l’Entrée est le Signe de la Croix. Le neuvième et le dixième grain sont l’un et l’autre rattachés. Je t’ai déjà parlé de l’importance du signe de Croix et il est essentiel de le faire convenablement, lentement. Pensez bien à votre baptême lorsque vous réalisez chaque signe de Croix, mais plus encore soyez convaincus que par le Signe de la Croix c’est toute la Sainte Trinité qui agit en vous. Ce grain sera de couleur jaune. Nous venons de terminer le premier mystère de l’Entrée.

Tâchez mes petits de bien prêter attention à ce premier mystère, la façon dont vous entrez dans la célébration du Saint Sacrifice de la Messe est essentielle pour la suite. En parallèle de ce mot « entrée », je souhaiterais t’informer mon petit, de l’urgence d’écrire ces messages et d’ensuite les transmettre rapidement. Je mettrai sur ton chemin les personnes adéquates et tout ira très vite car les événements se dérouleront en parallèle et à la suite de ces messages. Les chapelets vont très vite être demandés car vous en aurez besoin ! N’oubliez pas les petits enfants, accompagnez-les avec ce chapelet, expliquez-leur avec votre cœur, Je mettrai mes paroles dans votre bouche.

A la suite de ce premier mystère, vous placerez une médaille en recto verso. Sur la face, vous placerez le visage de mon Saint Padre Pio. Il est important que vous invoquiez mes amis. Ils sont à vos côtés, ils sont là pour vous aider dans chacune de vos tâches. Sur le verso, vous y placerez ma petite Jacinthe de Fatima. Fatima est pour votre temps, apprenez-en les messages, étudiez-en l’histoire et les miracles qui en ont résulté. Fatima et le miracle solaire que j’ai réalisé est pour vous tous un garde-fou qui doit vous permettre de faire face dans toutes vos nuits de désespoir et de doutes. Ne laissez pas place aux doutes, au désespoir, ceci n’est que tentation du Malin pour vous faire perdre pied, mais plus encore, celui-ci sait votre temps très court sur cette terre et s’emploie par de multiples façons à vous faire perdre du temps en de vaines futilités. Gardez courage et Foi, la Foi que Je vous offre.

Le deuxième mystère du chapelet de la Sainte Messe est le mystère de la Pénitence. Celui-ci comportera également dix petits grains.

Ma Mère est venue à Lourdes vous rappeler, par la voix de Bernadette, l’importance de la Pénitence. Pénitence, pénitence, pénitence ! Voilà ce qu’elle a dit à la foule présente ! Mes enfants, vous avez oublié ce qu’est la pénitence ! On vous a mis sur la voie d’un chemin où l »on vous empêche de penser au sens de votre vie et à la finalité de celle-ci. On vous offre beaucoup de dépendances inutiles afin d’encombrer votre esprit et de ne plus vous laisser le temps de vous arrêter pour penser, pour écouter Ma Voix. On vous embrouille de tellement de choses que vous ne voulez plus réfléchir, cela crée tellement de tensions dans votre esprit que cela vous fait mal, cela vous empêche de dormir. Vous avez besoin de vous accrocher à quelque chose de concret. Comme vos sociétés vous matraquent de messages subliminaux : publicités, journaux, offres… on met en vous la solution : vous devez profiter de l’instant présent en vous amusant, vous défoulant le plus possible car tout est triste et peut s’arrêter du jour au lendemain. On veut vous gaver d’émotions, vous remplir de joies, de tristesses, de gourmandises, d’émotions fortes en très peu de temps, vous donnant l’impression de vivre des choses incroyables, les seules choses importantes pour votre vie ! Comme on vous trompe mes petits ! On blesse ainsi votre esprit dans des dommages irréparables, on vous rend malades mes tout petits et on vous amène droit sur un chemin qui finit dans un gouffre. Ne soyez pas étonnés de tant de réactions de folies et de violences… On vous a supprimé le bien et le mal et on vous a présenté le bien comme un mal et inversement. Arrêtez tout cela mes enfants, de peur de vous avancer sur un chemin sans retour. Je suis là, Je parle à votre cœur, Je vous aime et Je vous avertis. Arrêtez ce refus de Mon Amour. On a tout fait pour effacer toute trace de Mon Amour et on vous l’a falsifié pour vous le présenter comme quelque chose de mauvais voir dépravé. La pénitence, c’est rouvrir votre cœur à Mon Amour. Ce n’est pas vous flageller avec des lanières de cuir, mes touts petits. La pénitence, c’est rouvrir la connexion d’Amour entre votre cœur et le Mien afin que Je puisse M’établir en vous et que vous M’offriez votre cœur. Laissez-Moi être tout en chacun de vous… Mettons-nous donc en route sur ce chemin de l’Amour, de la pénitence, car vous pouvez le vivre à chaque Messe mes petits, la Messe est le plus grand don que vous ayez, c’est un cadeau magnifique pour celui qui la vit.

Le premier grain du deuxième mystère de la pénitence est l’invitation à l’acte pénitentiel. Cette invitation est faite par le prêtre et invite chacun de nous à s’examiner intérieurement. Ceci est d’autant plus important que Moi votre Seigneur et votre Dieu, Je suis là, présent, au milieu de vous. Je vous parle, Je vous regarde… Je te dis combien Je t’aime et combien tu es précieux à Mes yeux. Pour M’écouter, il faut t’arrêter et faire silence, te présenter tel que tu es réellement à l’intérieur de toi-même. N’aie pas peur et viens te laver à la source d’Eau Vive. Ne faites pas de chaque Messe une routine dans laquelle vous vous endormez et vous vous enfoncez. C’est tout sauf une routine. Forcez-vous à vous tenir en éveil, ce chapelet est là pour vous y aider ! Accrochez-vous à ce chapelet ! Allez plus loin dans l’approfondissement de ces mystères ! Partagez et enseignez selon ce que je placerai en vos cœurs ! Ne vous laissez pas gagner par les mauvais tours et ces voix mielleuses qui veulent tuer mon existence ! Je suis, mes enfants, J’existe de tout temps ! Relisez et apprenez Mon Histoire, lisez les histoires des saints comme le Padre Pio, redécouvrez et enseignez l’histoire des apparitions de Ma Mère à la Rue du Bac et à Fatima. Vous ne devez laisser personne dans la méconnaissance. Ne forcez pas celui qui ne veut pas entendre mais priez et jeûnez pour lui. N’abandonnez pas les défunts ! Ne laissez personne seul, car vous ne l’êtes pas ! Répondez à mon appel dans l’invitation que vous fait le prêtre et donnez-Moi votre Fiat total. Vous ne devez pas tant comprendre mais vous abandonner en confiance… Ma Mère vous l’a répété tant de fois depuis Cana, elle vous a exprimé cet abandon : « Faites tout ce qu’Il vous dira ». Voici l’attitude à avoir. Pour ce grain, gardez la couleur jaune et ceci jusqu’au neuvième grain inclus.

Le deuxième grain de ce deuxième mystère est le silence. Dans cette société où les bruits sont incessants, où le silence fait peur, car le silence amène à la réflexion et la conscience s’éveille. Ce silence est vital ! Efforcez-vous de ne pas commencer à réfléchir à une chose ou l’autre dans ce temps de silence. Laissez-vous regarder par Moi, comme lorsque nous nous verrons lors de votre passage de cette Terra au Ciel, dans un face à face. Vous avez déjà l’occasion de cela ici-bas mes petits, à la différence qu’à votre mort, il n’y aura pas de retour en arrière et votre choix sera définitif.

Je suis présent physiquement à la Sainte Messe et Je te regarde personnellement. Je te connais et J’y vois ton cœur et ton âme. Sois en paix et en abandon. Donne-Moi ton Oui et accepte ce silence lors de cet examen de conscience. Présente-Moi ta vie, ton être. Tu n’es plus seul et ton Ange Gardien est là pour t’y aider. Il se réjouit de cette attitude que tu as, cette contrition et cette volonté que tu as d’être renouvelé pour mieux Me suivre jusqu’à ce que Je puisse t’habiter et réaliser Ma Volonté au travers de ta personne.

C’est dans cette attitude que s’en vient le troisième grain de ce deuxième mystère et qui est le confiteor. Votre attitude dans ce silence et dans l’écoute était importante. D’un seul cœur et en union avec toute l’assemblée, cette prière du confiteor est un acte public. Elle fait appel à votre communion avec l’Eglise, la communauté des chrétiens. Et là mes petits-enfants, devant tous, il est beau de reconnaître votre petitesse et d’être humble. Tous vos petits manques d’amour, refus et blocage qui vous ont conduits dans votre vie à vous couper de l’Amour de Dieu, au travers de chacun, qui s’est manifesté par des refus, de la tristesse, de la jalousie, la colère… Oui, après votre examen de conscience individuel à chacun, fait dans le silence de votre cœur, d’une seule voix avec l’assemblée, la prière du confiteor est une prière de demande à la communion des saints, à tous, de vous aider, dans la prière, à renouer avec l’Amour de Dieu. Cette prière, mes petits, est très belle car elle vous indique que vous n’êtes pas seuls. Elle vous amène cers le très beau sacrement de l’acte d’Amour qui est la réconciliation, la confession. Cette prière vous porte jusqu’à notre rencontre dans la confession afin de vous fortifier dans votre chemin vers le Ciel. Vivez avec attention les paroles du confiteor car en disant cette prière vous recevez force, aides et grâces du Ciel. Pour appuyer ce désir de conversion et afin de vous aider dans cette attitude, le geste de se frapper la poitrine en disant soit « Oui, j’ai vraiment péché » ou « Mea culpa, mea maxima culpa » est essentiel car il dirige votre attention et vous concentre sur cette attitude d’humilité. Certains gestes et attitudes aident et accentuent l’état et la parole prononcée. Il ne faut en faire trop non plus, en chaque chose le juste milieu prévaut.

Les quatrième et cinquième grains sont tous deux des appels tendres vers Moi, afin que Ma Miséricorde agisse sur vous et vous amène vers Mon Cœur. Ainsi en est-il du quatrième grain qui est la demande de pardon que le prêtre dit à chacun. Mes enfants, comprenez que le chemin le plus difficile pour vous est de persévérer dans cette conversion continue, afin que Je M’établisse en vos cœurs. Lors de ce quatrième grain et cette supplique dirigée vers Moi, dite par mon prêtre, faites le signe de la Croix. Tout ceci est pour vous ouvrir les yeux, mes petits, et que tout votre être tende à venir vers Moi, à M’adopter tellement par votre amour et votre Oui, que c’est Moi qui vit et qui demeure en vous. Il n’y a pas le pardon des péchés dans cette formule qui semble une absolution, mes petits, il y a tout un acte graduel de repentance, de purification de votre part, et la communion des saints qui prie avec vous dans ce même but, afin que vous puissiez renouer totalement à l’Amour que Je suis et que Je réalise Ma demeure en vous. Ce moment de la Sainte Messe lie magnifiquement deux sacrements où nous nous rencontrons et vers lesquels vous  tendez, la Confession et l’Eucharistie.

Le cinquième grain est le Kyrie eleison. Ces mots étaient déjà dits de mon vivant ! C’est tellement beau, mes enfants, si vous me dites ces mots avec tout votre cœur ! Car vous M’appelez ainsi à venir et à agir en vous. Vous Me demandez, vous Me souhaitez auprès de vous et déjà par cette prière vous M’acclamez, en chemin déjà vers le Gloria qui sera dit bientôt. Sentez-vous comme Je vis en vous ? Vivez la Sainte Messe avec un cœur nouveau, avec un esprit nouveau ! Et toutes les paroles que Je mets dans la bouche de mon petit enfant de la Divine Volonté seront dépassées encore par ce que vous vivrez lors du Saint Sacrifice de la Messe. Je vous appelle à vivre, à revivre par ce chapelet ! Vous étiez aveugles et voilà que j’ouvre vos yeux, ceux de l’âme.

Publie vite ces textes, mon enfant et que ce chapelet soit distribué et expliqué au plus grand nombre. Ne t’inquiètes pas, par ces mots je t’encourage à écrire et à persévérer pour que tout soit réalisé en Mon temps et selon Ma Volonté. Tu as vu que, comme jamais, j’ai placé sur ta route des cœurs que J’ai préparés et façonnés pour ces temps. Maintenant tout avancera rapidement et mes enfants des derniers temps vont se mettre en marche à la rencontre des nombreuses demandes qu’ils rencontreront. Car votre monde ne sera plus comme avant. En un instant votre vécu va changer. Gardez confiance et foi car les événements s’en viennent maintenant.

Rédigé par Divine Volonté

Publié dans #Messages

Repost 0